ET SI LE STRESS ÉTAIT NOTRE ALLIE ?

 

Quelle drôle d’idée ? Alors que le stress est perçu comme l’ennemi à combattre pour mieux vivre et mieux être, que les différentes thérapies s’organisent autour de la prévention et de la lutte. Quand les moteurs de recherche associent stress à problèmes de santé tant physique et psychique. Employé à foison il est présent dans la vie de tous ! Difficile alors  de concevoir comme un allié ?

 

Et pourtant … IL convient de revenir sur la notion de stress. Mécanisme archaïque de défense résultant de trois composantes : – L’agent (ou source) de stress. Il s’agit d’un événement, d’une situation ou d’une émotion où l’organisme va devoir s’adapter ou se défendre  – La réaction : Système d’alerte physiologique induit par le cerveau permettant au corps de régir au stimulus. L’attitude : Elle correspond  à la réponse apportée au message envoyé par le cerveau.

 Par exemple : Traverser une route et voir arriver une voiture à vive allure (agent de stress) va engendrer une réaction de peur de mourir (réaction) entraînant alors la nécessité de presser le pas pour atteindre l’autre trottoir. (Attitude)

Reconnaissez que dans cette situation, il convient de reconnaître les bienfaits du stress ! Le stress est par définition une adaptation réflexe face à une situation.

 

Schématisons le stress pour mieux comprendre en comprendre ses effets.

Tellement décrié, on oublie que  le stress est un allié qui peut nous aider à se stimuler pour faire face à certaines situations ou événements. Il aide à atteindre la performance ; à stimuler notre créativité. Le stress devient alors un moteur essentiel à l’individu à tout stade de sa vie.

 

Il convient notamment de mettre en évidence que nous ne sommes pas tous égaux face au stress… chacun viendra placer le curseur de son degré d’assimilation du  stress en fonction de sa capacité ou plutôt son incapacité à répondre positivement à un stimulus. C’est alors que le « bon stress » se transforme en  « mauvais stress » entrainant alors des réactions  physiologiques et psychologiques négatives avec des retentissements sur notre bien – être général.

 

L’objectif à atteindre alors ne doit pas être de combattre le stress, mais plutôt de rétablir l’équilibre de notre mécanisme de stress. C’est là où la pratique de la sophrologie peut être un outil efficace afin de permettre la personne en état de déséquilibre de replacer son curseur afin de pouvoir adapter efficacement ses attitudes et ses comportements face aux événements, situations ou émotions. Avec la sophrologie le stress peut devenir votre allié.

A.M

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 14 =